Entrepreneure et maman : comment concilier les deux ?

bureau de girl boss

De plus en plus de femmes sautent le pas de l’entrepreneuriat et parmi elles, un nombre important de mamans. Vous faites sûrement partie de ces femmes-là justement, qu’on appelle les mampreneurs. Vous vous demandez alors, comment gérer le fait d’être maman et entrepreneure ? Comment vous organiser pour concilier votre vie professionnelle et familiale sans concessions.

Voyons ensemble comment répondre à ces questions. Je vous donnerais mon avis et mon expérience.

De plus en plus de femmes entrepreneures

Chiffres clés

Chaque année, de nombreuses femmes se lancent dans la création d’entreprise. Bien que la parité homme-femme est loin d’être atteinte, les chiffres des femmes entrepreneures progressent.

En France, cela représente 900 000 femmes dirigeantes d’entreprise. Au niveau des micro-entreprises, 40 % sont créées par des femmes. Et 27 % des Françaises, sont ou ont été dans une démarche entrepreneuriale.

Les différents types d’entrepreneures

Il y a une diversité de profils d’entrepreneures qui peut se caractériser, par vos aspirations et motivations, votre contexte professionnel et familial, ou encore votre expérience et votre vécu.

Il existe 3 types de femme entrepreneure :

  • celle qui entreprend par nécessité, pour assurer les besoins primaires du foyer suite à une difficulté incontournable : chômage, pratique discriminatoire…
  • celle qui entreprend par opportunité de carrière, suite à une frustration professionnelle : réalisation personnelle, relever un défi…
  • celle qui entreprend pour concilier vie pro/vie familiale : maternité et épanouissement personnel/professionel

Vous vous retrouvez sûrement dans un (ou plusieurs) de ces cas de figure.

Etre une entrepreneure et une maman

Pourquoi devenir mampreneur ?

Le terme mampreneur (ou mompreneur en anglais), est très répandu. Il répond aux besoins des mamans, qui n’ont pas envie de faire de concessions sur leur vie professionnelle, de se créer leur propre job et ainsi être épanouies, aussi bien dans leur vie pro que perso.

Si vous êtes mampreneur, la maternité a dû être un déclencheur dans votre décision (pas de souplesse pour la garde des enfants, ne pas les voir grandir …). D’ailleurs, j’ai souvent entendu des entrepreneures autour de moi, dirent qu’elles se sont lancées lors de leur congé maternité ou parental. J’ai moi-même eu ce déclic à ce moment là.

En savoir un peu plus sur moi en lisant cet article.

En devenant entrepreneure, vous recherchez un équilibre dans votre vie, rendu difficile par les contraintes du salariat : besoin de liberté, de flexibilité. Ou encore un épanouissement : vivre de votre métier-passion, sans oublier l’aspect financier.

Comment devenir mampreneur ?

En premier lieu, vous devez avoir une idée bien définie et rentable. Il faut que vous puissiez répondre à un besoin (ou une douleur) de votre cible. Il faut également vous informer et vous former si nécessaire. Aussi, il est essentiel de bien vous entourer pour la création de votre entreprise.

Par ailleurs, vous pouvez trouver des informations sur la création d’entreprise sur Internet, ou bien auprès de structures comme la CCI ou BGE (choix de la structure juridique, étude de marché, business model, business plan…).

Pas besoin d’avoir une idée révolutionnaire. Vous devez avant tout, avoir un projet qui vous ressemble et être en totale adéquation avec celui-ci. Votre entreprise sera par définition, unique, car elle vous ressemblera.

Pour ma part, j’ai fait le choix de la micro-entreprise pour ses formalités de constitution simplifiées.

Si vous souhaitez être accompagné.e pour atteindre vos objectifs business et construire une communication efficace, n’hésitez pas à me contacter.

S’organiser lorsqu’on est une maman entrepreneure

Compartimenter la vie professionnelle de la vie personnelle

Si vous vous êtes lancées dans cette aventure entrepreneuriale, ce n’est pas pour être esclave de votre business, mais avant tout pour jouir d’une certaine liberté. Pour y arriver, la clé est l’organisation.

Tout d’abord, vous devez séparer totalement votre vie personnelle et familiale, de votre vie professionnelle. Pour cela, vous devez vous fixer des horaires et jours de travail.

Il faut que vous puissiez être 100 % productive lors de vos moments de travail et bien évidemment, disponible pour votre famille et vos enfants lors des moments OFF.

Il n’y a rien de pire, que de brasser de l’air en voulant travailler alors que vos enfants sont présents (surtout si se sont des enfants en bas-âge). Dans ces cas-là, il vaut mieux, si vous n’avez pas le choix, faire des tâches qui ne vous demandent pas beaucoup de concentration (ex: tri de la boite mail).

Au contraire, lorsque vous êtes censée être “au travail” et que vous bossez de la maison ; vous devez vous concentrer uniquement sur les tâches inhérentes à votre business. Faite abstraction du grand ménage, du linge à laver etc. Dites-vous que si vous étiez à votre job salarié, vous ne pourriez pas faire tout cela.

J’ai choisi de travailler lorsque mes enfants sont à l’école et donc je me concentre pour être à fond 4 jours par semaine (lundi, mardi, jeudi et vendredi). Il m’arrive de gérer des mails, mes réseaux sociaux ou encore de faire de la veille informationnelle pendants des moments propices (siestes, activités manuelles …).

Une organisation sans faille

Vous êtes une business Women que vous travailliez de la maison, dans un espace de co-working ou dans un bureau et vous devez agir en tant que telle.

Agendas, planers, applications et autres carnets sont vos amis. Organisez et planifiez votre semaine, vos menus. Notez tous vos rendez-vous professionnels et personnels dans un agenda papier ou numérique. Mettez-vous des rappels (avec la tonne de choses à faire, on peut vite en oublier certaines).

Faite une to-do list quotidienne avec 2-3 grosses taches max (rien de pire pour la motivation que de voir une liste à rallonge).

Préparez vos affaires et celles de vos enfants la veille. Faites le ménage le soir (ou le matin tôt si vous préférez). Optimisez votre temps (ex: profitez de votre pause déjeuner pour répondre à vos commentaires sur les réseaux sociaux).

En conclusion

Finalement, je ne vais pas vous mentir et dire que tout est beau, tout est rose. Forcément, c’est un choix audacieux qui demande beaucoup de courage et de persévérance.

Donc, comme je vous l’ai dit plus haut, il faut être bien organisé. Vous devez aussi gérer le stress et tout faire pour atteindre vos objectifs.

Mais avant tout, l’entrepreneuriat n’est pas fait pour tout le monde et c’est OK. C’est fait pour vous si vous recherchez une liberté et que vous êtes prêtes à tout donner pour concrétiser vos rêves. Je suis personnellement très heureuse d’avoir franchi le cap et j’arrive tant bien que mal à concilier les deux.

Alors, si c’est vraiment ce que vous voulez, remontez vos manches et let’s go !

Je vous propose de garder contact par mail.  

En vous inscrivant à ma liste de contacts privésvous découvrirez les coulisses de Communik’Web et vous recevrez en exclusivité des infos et offres réservées aux abonnés.

Contacts privés

Pour faire partie des contacts privés et recevoir chaque semaine, des astuces sur la communication et le branding, c'est par ici 👇🏼.